bolduc


bolduc

bolduc [ bɔldyk ] n. m.
• 1860; de Bois-le-Duc, ville des Pays-Bas
Ruban de lin ou de coton, plat et peu tramé, utilisé dans le ficelage des petits paquets. « Cinq paquets enveloppés de papier-fête, ficelés en croix avec des choux de bolduc » (H. Bazin).

bolduc nom masculin (de Bois-le-Duc, nom propre) Ruban que l'on emploie pour ficeler les paquets.

⇒BOLDUC, subst. masc.
Ruban fin, généralement de couleur vive, servant à ficeler et à parer l'emballage des paquets :
1. Quelle promptitude de main! Elle coupait des bolducs roses, déchaînait des comestibles coloniaux, repliait avec soin les papiers noirs goudronnés qui sentaient le calfatage.
COLETTE, Sido, 1929, p. 12.
2. Elle [Martine] tenait un petit paquet rectangulaire qu'une ficelle rouge et plate, du bolduc, reliait au manche de son ombrelle.
J. DE LA VARENDE, Bric-à-brac, 1953, p. 143.
Prononc. :[].
Étymol. ET HIST. — 1871-72 (Alm. Didot-Bottin, 1871-72, p. 837, 4e col. dans LITTRÉ).
Altération de Bois-le-Duc ville du Brabant septentr. en Hollande, où l'on fabriquait ce type de ruban.
STAT. — Fréq. abs. littér. :1.

bolduc [bɔldyk] n. m.
ÉTYM. 1868; de Bois-le-Duc, nom français d'une ville des Pays-Bas.
Ruban de lin ou de coton, plat et peu tramé, utilisé dans le ficelage des petits paquets. || « Un entrelacs patient d'épingles de nourrice sur du bolduc de mercière » (l'Express, 15 avr. 1974).
1 Or ma mère (…) qui est venue les mains vides, elle a son tas : cinq paquets enveloppés de papier-fête, ficelés en croix avec des choux de bolduc.
Hervé Bazin, Cri de la chouette, p. 118.
2 Mme Bernard tenait par le bolduc un petit paquet de truffes de Chambéry.
R. Sabatier, les Fillettes chantantes, p. 193.

Encyclopédie Universelle. 2012.